Comment je suis devenue végétarienne ?

Après ma prise de conscience, j’avais, comme nous tous, des a priori et des stéréotypes tout tracés.

Mes idées reçues se résumaient à peu près à ça : 

  • Les végétariens sont carencés, leur alimentation est pauvre et moins variée que celle des omnivores.
  • Les protéines se trouvent dans la viande, donc ils manquent de protéines. Donc ils sont maigrichons. Ils ne peuvent pas faire beaucoup de sport, être musclés.
  • Leur alimentation n’est pas gourmande, on ne prend pas de plaisir à manger végétarien.
  • C’est diététique, donc pas de plaisir.
  • A Noël, ils mangent quoi ? Comment font-ils pour vivre sans foie gras ni saumon ?
  • C’est difficile de manger végétarien au quotidien, au restaurant.

Recherches sur les carences alimentaires, alimentation végétarienne

Blogs, influenceurs et sites officielles

En 2017, à Paris, autant vous dire que je ne connaissais PERSONNE de végétarien, et encore moins de végétalien. Alors ma transformation, j’ai dû la faire en secret avec l’aide de Google. J’ai fait énormément de recherches ! Je me suis documentée à travers des blogs de personnes qui partageaient leur histoire, des conseils mais aussi des sites plus officielles tels que Green Peace, Association végétarienne de France, Conso Globe, etc. En terme de blogs et d’influenceurs j’ai beaucoup appris de Coline (Et pourquoi pas Coline), La Carotte masquée, Georgia Horackova. Et j’ai même vu sur Youtube la vidéo ###, les 30 premières minutes m’ont suffi. Je n’ai pas pu aller au-delà.

Veggie World, le salon mondial

Si le sujet vous intéresse, je vous recommande vivement de vous rendre au Veggie World qui est un événement mondial. Plusieurs fois par an le Veggie World se tient à Paris (et d’autres pays). Ils regroupent des entreprises, marques, associations, restaurants 100% vegans mais surtout durant 2 jours vous avez des conférences et des ateliers qui sont donnés. C’est de cette manière que j’ai pu assister à plusieurs conférences de médecins, nutritionnistes, activistes et notamment les L214. A travers des chiffres et des faits tangibles, les conférenciers donnaient des éléments clés : qu’est-ce qu’une protéine ? Pourquoi on nous dit de boire du lait de vache ? Etc. Ce salon vous permet de rencontrer plein de personnes intéressantes qui vous ouvrent le champ des possibles et vous font grandir. Pas besoin d’être VEGAN pour y aller ! Mon copain qui est omnivore m’a déjà accompagné à deux reprises et il adore.

Le défi Vegan 21 jours

J’ai rencontré Elise Desaulniers, l’auteure du livre à succès « Le défi VEGAN 21 jours » lors d’une conférence au Veggie World. J’ai voulu me donner un challenge et m’amuser aussi. Alors j’ai décidé de relever le défi. Il suffit de s’enregistrer sur le site web et tous les jours vous recevez des recettes et astuces. J’ai adoré !! Tellement ludique et amusant. J’ai vécu des situations tellement drôles car au début, je ne connaissais pas les ingrédients, je ne savais pas à quoi certains ressemblaient. J’ai littéralement découvert les magasins bio et Naturalia, moi qui détestait faire les courses, j’ai changé d’avis. Ce fût une véritabledécouverte gustative et ça a titillé ma curiosité culinaire. C’était génial, je vous propose même sur leblog de tester mes recettes pendant 7 jours si vous trouvez que 21 jours c’est long. Testez des nouvelles choses, juste pour le fun ! Soyez ouvert d’esprit 😉

Intégrer des alternatives dans mon alimentation

Au début on supprime simplement le poisson et la viande de son alimentation. On a toujours appris à manger avec ces aliments du coup, quand il faut changer, le 1er réflex est simplement de les supprimer. Une alimentation végétarienne de par son nom signifie végétale. Donc on devrait comprendre avec des aliments organiques, légumes. C’est tout à fait ça. Pour ajouter les protéines si importante à notre régime alimentaire, j’ai tout simplement commencé à manger du tofu, des oléagineux, du seitan. Oulala ça se complique, kesado.

Une alimentation végétarienne riche en protéines, c’est possible

Comme vous le savez, je fais beaucoup de sports (entre 4 à 6 fois par semaine). J’ai donc besoin d’apporter à mon corps toute l’énergie dont il a besoin pour rester en forme et ne pas avoir de blessures. Pour cela, lorsque l’on est végétarien il faut se tourner vers des aliments riches en protéines végétales. On ne le sait pas mais les protéines sont en réalité un abus de langage pour parler des acides aminés. Ce sont ces acides aminés dont notre corps a besoin pour fonctionner. Et je vous assure que ce n’est pas les animaux qui en produisent, non, vous les trouvez dans les végétaux ! La seule différence lorsque l’on ingère via les animaux c’est que nous les assimilons « mieux ».

Concrètement il faut retenir que les ingrédients suivants vous apporteront vos protéines :

  • Amande : graines oléagineuses
    • Apport moyen : 22g pour 100g
    • Excellente pour la santé, attention à ne pas trop en consommer car elles sont caloriques (550 calories pour 100g). Il est recommandé de manger 5 amandes / jour pas plus !
  • Avoine :
    • Apport moyen : 17g pour 100g
    • Fournit les 8 acides aminés essentiels, riche en fibre parfait pour la digestion
  • Lentilles : légumineuses
    • Apport moyen : 25g pour 100g
    • A consommer avec des céréales complètes pour apporter des protéines complètes
  • Pistache :
    • Apport moyen : 20g pour 100G
    • A consommer avec des céréales complètes pour apporter des protéines complètes
  • Pois chiche : légumineuses
    • Apport moyen : 20g pour 100g
    • Pauvre en matière grasse et facile à digérer
  • Quinoa :
    • Apport moyen : 15g pour 100g
    • Riche en fer et en fibre, aide à prévenir les migraines
  • Seitan : farine de blé
    • Apport moyen : 75g pour 100g
    • A consommer avec des céréales complètes pour apporter des protéines complètes, composé uniquement de gluten
  • Tofu : lait de soja caillé
    • Apport moyen : 18g de protéines pour 100g de tofu
    • Fournit les 8 acides aminés essentiels, riche en fer, peu calorique, réduit le mauvais cholestérol

Au resto, comment faire ?

Avant j’avais du mal à dire que j’étais devenue végétarienne

Ma transition, l’annonce à mes proches

Concrètement ça a été très difficile pour mon cas. Tout d’abord j’en ai parlé avec copain qui vit avec moi. Il a été compréhensif même s’il montrait un peu d’appréhension au début. J’avais peur que ma décision l’impacte trop mais il a su être à l’écoute et nous avons beaucoup communiqué pour trouver notre nouvel équilibre à deux pour les repas. Aujourd’hui il achète lui-même des nouveautés pour tester. Je lui en suis tellement reconnaissante d’avoir su être ouvert d’esprit durant cette période de ma vie qui était déjà pas évidente pour moi. J’étais dans une phase évolutive où je me cherchais et il a su être patient et bienveillant. Ca a clairement renforcé notre couple !

Le plus dur a été ma famille et mes proches. Même si j’ai énormément d’affection pour eux, ils ont été très dur envers moi durant cette transition. Et je ne vous cache pas que parfois c’est encore compliqué / tabou avec certaines personnes. J’ai dû me blinder et vite car je recevais des remarques cinglantes voire méchantes. Avec le recul je sais maintenant que cela n’était pas tournée vers moi mais que ma décision les faisait se remettre en question et l’image qu’il pouvait avoir

Devenir végétarienne a changé ma vie !

Le titre est un peu accrocheur, je le confesse mais n’est pas moins vrai ! Aujourd’hui avec le recul je peux dire en toute honnêteté que devenir végétarienne a littéralement bouleversé ma vie comme j’avais je l’aurais pu l’imaginer. Et ce n’est juste en terme de nourriture, ça va au-delà. Pour moi ça a été ce changement dans ma vie qui m’a révélé mais pour d’autres ça serait autre chose.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :